Action-suspension

*Action-suspension

Action in situ polymorphe, le projet Actions-Suspensions s’intéresse au geste de découper et à l’accumulation de la matière. Giorgia Volpe explore le caractère arbitraire, spontané du découpage, ainsi que la fragmentation, la multiplication que cette action provoque. Tout comme elle se sert de ce geste pour créer des liens et ouvrir un dialogue entre les individus.

L’action se présente en trois temps. D’abord, dans le cadre de la galerie, Giorgia Volpe empile autour d’une table, à la manière d’un banc, des revues récupérées. Elle invite des individus, seuls ou en groupe, à découper ces revues selon une proposition déterminée. La matière s’accumule peu à peu sur la table, jusqu’au moment où cette dernière est entièrement recouverte de papiers multicolores qui envahissent également les murs.

Par la suite, Giorgia Volpe reprend l’action de découper, mais cette fois-ci à l’extérieur. Seule, elle répète les mêmes gestes jusqu’à ce qu’elle puisse se recouvrir entièrement de morceaux de papier. À partir du geste de découpage, l’artiste réalise également des impressions numériques. Les motifs créés relèvent du hasard, de la chute des lanières de papiers, d’un court instant de suspension capté par l’artiste.

Malléable, cette action également a été réalisée à São Paulo, Brésil. Deux fillettes sans-abri qui vivent dans les rues du centre-ville sont engagées par l’artiste pour l’aider dans sa tâche, découper des revues récupérées. Des fillettes qui récupèrent habituellement du papier et du carton pour se nourrir. Une chute de papiers se constitue peu à peu sur les marches de la salle. Deux ventilateurs, disposés de part et d’autre de la pièce, font doucement frétiller les liasses de papiers au sol.

Visitez le site de Action Art Actuel